fbpx

Enter your keyword

Le Lipostat ou la mémoire adipeuse

Article et informations importantes en directe du blog

Le Lipostat ou la mémoire adipeuse

Le Lipostat ou la mémoire adipeuse

Le Lipostat ou la mémoire adipeuse 

La quantité de graisse dans notre corps est contrôlée par deux systèmes qui assurent son équilibre. Deux voies métalliques sont impliquées dans cet équilibre: une est responsable de la synthèse et l’autre de la dégradation du gras stocké.

Les principales hormones impliquées dans cette lipostase sont :

  • Insuline, cortisone (Hormones qui encourage la synthèse)
  • Glucagon, adrénaline (Hormones qui provoquent la perte du gras

Perdre du poids implique un dérèglement de cet équilibre. Pour maigrir, il faut diminuer la synthèse du gras et augmenter sa dégradation. Notre corps ne connaît pas un autre mécanisme.

Manger plus que nos besoins favorise la synthèse et le stockage des réserves du gras. Augmenter nos dépenses énergétiques et manger moins que nos besoins provoque certainement une dégradation de nos réserves graisseuses. Conséquence : Perte de poids.

C’est simple comme principe mais la complexité provient du fait que le corps pour des raisons métaboliques a davantage tendance à stocker le gras qu’à en perdre. Nous aimons tout ce qui nous fait grossir car ceci nous sécurise et c’est inné. De plus, une fois nos réserves augmentent, le corps fait tout pour les garder. Le problème est que n’importe quelle méthode d’amaigrissement ou liposuccion ou même une  chirurgie bariatrique qui implique une diminution de nos réserves de gras déclenche un mécanisme de compensation qui augmente l’appétit et les apports caloriques et par conséquent  la synthèse adipeuse. Ce processus favorise un retour à l’origine afin de rétablir la quantité du gras à initiale. C’est le sens même de la lipostast, un mot qui provient du thermostat qui est le retour à une température fixée.

La lipostast c’est notre mémoire corporelle de la quantité de gras à nous, à nous seul.